Un Long Dimanche De Fiancailles

Publié le par répliques cultes

Date de sortie cinéma : 27 octobre 2004
Film déjà disponible en DVD depuis le : 27 avril 2005
Film déjà disponible en Blu-ray depuis le : 2 décembre 2009
Réalisé par Jean-Pierre Jeunet
Avec Audrey Tautou, Gaspard Ulliel, Dominique Pinon, plus
Long-métrage américain . Genre : Drame , Guerre , Historique
Durée : 02h14min Année de production : 2004
Distributeur : Warner Bros. France

 

Synopsis : En 1919, Mathilde a 19 ans. Deux ans plus tôt, son fiancé Manech est parti sur le front de la Somme. Comme des millions d'autres, il est "mort au champ d'honneur". C'est écrit noir sur blanc sur l'avis officiel. Pourtant, Mathilde refuse d'admettre cette évidence. Si Manech était mort, elle le saurait !
Elle se raccroche à son intuition comme au dernier fil ténu qui la relierait encore à son amant. Un ancien sergent a beau lui raconter que Manech est mort sur le no man's land d'une tranchée nommée Bingo Crépuscule, en compagnie de quatre autres condamnés à mort pour mutilation volontaire ; rien n'y fait. Mathilde refuse de lâcher le fil. Elle s'y cramponne avec la foi du charbonnier et se lance dans une véritable contre-enquête.
De faux espoirs en incertitudes, elle va démêler peu à peu la vérité sur le sort de Manech et de ses quatre camarades.

 

Narratrice [à propos d'Ange] : De l'avis de tous ceux qui avaient pu le connaître, jamais prénom n'avait été plus mal porté. Il était menteur, tricheur, frimeur, cafardeur, embrouilleur.

 

[Des soldats qui vont au front aperçoivent dans un champ des militaires qui creusent une multitude de tombes]
Ange : Eh ben ! On dirait qu'ça a chié des marmites, dans le secteur !
1er fossoyeur : Euh... non ! C'est plutôt calme en ce moment.
Ange : Ça, c'est pour qui ?
2ème fossoyeur : Ben... c'est-à-dire que... en fait... vous attaquez demain !
1er fossoyeur : Alors on... on anticipe, quoi !


Ange : Moi, déjà, normalement, j'aurais pas dû être condamné. J'suis corse moi. Corse, pas français.

 

Sergent Esperanza : Faut p't'être mieux que j'vous épargne la suite...
Mathilde : J'suis boiteuse, pas idiote.

Boiteuse, pas idiote

 

Sylvain : Mathilde, si t'arrives pas à pleurer, tu peux parler. Si tu peux pas parler, dis rien. Mais tu sais, parfois, on commence par parler et c'est là qu'on se met à pleurer. Et en pleurant, on dit c'qu'on aurait pas dit en parlant, si tu vois c'que j'veux dire.

 

[Le facteur, en freinant sec sur son vélo, envoie voler les graviers de la cour]
Sylvain : T'es un malin, toi, hein ? Chaque fois, je suis obligé de récupérer le gravier dans le gazon.
Le facteur : Moi, quand j'vois du gravier, c'est pas qu'un principe, c'est une question de style.

 

Germain Pire : Bingo-Crépuscule, là où tout finit.
Mathilde : Non, où tout commence, Monsieur Pire. Où tout commence...

 

Célestin Poux : Putain ! Ceux qu'on pas connu ça peuvent pas savoir c'que c'est. Les jambes molles qui répondent plus, le coeur qui cogne comme une bête affolée prise au piège !

 

 [De bonne heure, le facteur, particulèrement pressé, apporte un télégramme]
Le facteur : Pour Mademoiselle Mathilde.
Bénédicte : Très bien, je lui donnerai tout à l'heure.
Le facteur : Si j'étais vous, je la réveillerais.

 

Publié dans 2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article