OSS 117, rio ne répond plus

Publié le par répliques

Réalisé par Michel Hazanaviciushttp://www.horreur.net/img/oss-117-rio-ne-repond-plus.jpg
Avec Jean Dujardin, Louise Monot, Alex Lutz,
Long-métrage français.

Genre : Comédie, Espionnage

Durée : 1h40 min
 Année de production : 2008

Trumendous :
Kiss my ass !
Hubert  : D’accord, on fait comme ça !

Dolorès : Vous confondez les Juifs et les Musulmans !
Hubert  :  Vous jouez sur les mots, Dolorès.

Dolorès :Ça va hubert ?!
Hubert  : Ça va oui sauf que l’avion perd de l’altitude ! On file sur les arbres et je n’aurai pas le temps de sortir les trains d’atterrissage.
Dolorès : Y’a quoi qui va ?!
Hubert  : Ce qui va c’est que je suis là !
Dolorès : Oh mon Dieu !
Hubert  : Merci !

Hubert  :
Écoutez mon ptit, là j’viens d’tuer un croco’. Alors si vous voulez qu’on travaille d’égal à égal, faudrait vous y mettre.

Hubert  : L’humour juif c’est quand ce n’est pas drôle et que ça ne parle pas de saucisses.

Hubert  :
  Dolorès, je vais être un petit peu brutal mais il m’est impossible de m’engager avec une femme. Avec moi, les histoires d’amour ne s’écrivent pas dans le temps, ce sont des histoires courtes, compactes, passionnelles. D’aucun ont des aventures... Je suis une aventure.

Trumendous : Hubert, you are sooo French !
Hubert  : Haha toi aussi !

Hubert  : Oui Bill, c’est Hubert.
Trumendous :  Ahh Houbert, Sacré Houbert son of a bitch.
Hubert  : Mouiii, sans doute.

Dolorès : Et comment vous appeler un pays qui a comme président un militaire avec les plein pouvoirs, une police secrète, une seule chaine de télévision et dont toute l’information est contrôlée par l’État ?
Hubert  : J’appelle ça la France mademoiselle, et pas n’importe laquelle, la France du Général De Gaulle.

Heinrich: Je hais mon père, c’est un Nazi ! [Il se prend une baffe de OSS 117]
Hubert  :
Non mais oh ! Comment tu parles de ton père ! Qui c’est qui t’as nourri ? Moi jamais je parlerais de mon père comme ça, jamais ! Moi mon père il était charron ; et j’ peux t’ dire qu’ça filait doux ! Ça, la mère de la Bath elle mouffetait pas ! Et les enfants non plus d’ailleurs.


Hubert  : D’ailleurs, ne dit-on pas qu’une femme qui éclabousse un homme, c’est un peu comme la rosée d’une matinée de printemps, c’est la promesse d’une belle journée et la perspective d’une soirée enflammée ?
Carlotta : Quel réveil.
Hubert  : C’est l’inexpugnable arrogance de votre beauté qui m’asperge.

Hubert  : On se connait non ?
Un brésilien : Ouais, on a passé une nuit ensemble sur la plage!
Hubert  :  On a passé une nuit ensemble ? Hahaha ! Ne dites pas ça, on a l’impression qu’on a... Et là, tu, vous faites quoi ?
Un brésilien : Je mange une pomme d’amour ! Tu veux croquer ?
Hubert  :  Serpent ! je n’mange pas de ce pain là !


Hubert  : J'ai vu, je sais qui c'est mais je dirai rien


Pour revoir les répliques du premier volet des OSS 117 c'est là : cliquez ici

Publié dans 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je trouve cette liste très réductrice ! on n'y retrouve a peine 5% des répliques! Faire une liste des réplique correspondrai quasiment a recopié le script
Répondre
D

Bienvenue dans la communauté et le bonjour de Haguenau en Alsace
Doc

http://www.dorffer-patrick.com


Répondre
R

merci de m'accueillir parmi vous