Les simpsons : le film

Publié le par répliques

Titre original : The Simpsons Moviehttp://www.replikultes.net/medias/images/movies/posters/240.jpg
Réalisateur : David Silverman
Année de production : 2006
Genre : Dessin animé
Durée : 1h30






Homer : C’est nuuul !
Lisa : Papa tu nous gâches le film !
Homer : Quand je pense qu’on a payé pour un truc qu’on peut voir gratos à la téloche. Vous voulez que je vous dise ? Dans cette salle vous êtes tous une sacrée bande de gogos et le plus pire de tous les gogos c’est toi ! [Désignant le public, toi qui regarde le film !]
gogo
Marge : Je déteste être en retard
Homer : Et moi je déteste y aller. Pourquoi j’peux pas vénérer Dieu à ma façon en priant comme un fou sur mon lit de mort ?
Marge : Arrête ils t’entendent à l’intérieur.
Homer : Relaaaax, ces cul bénis sont bien trop occupés à parler à leur Dieu à la mort moi le...

Homer : Très bien Bart, j’te lance un dernier défi. T’es pas cap j’suis sûr d’aller en skate jusqu’au Krusty Burger, et revenir. Tout nuuuuuuu !!
Bart : Complètement ?
Homer : Comme un ver.
Bart : Mais les filles vont voir mon zizi !
Homer : Haaa je vois ce que c’est. Alors j’te déclare officiellement poule mouillée à vie. Tous les matins tu seras réveillé par un “bonjour poule mouillée”, à ton mariage j’te chanterai “Cot cot cot coooot” [Façon air nuptial].

Ned Flanders : Avant de manger, les garçons, il faut remercier le seigneur pour ce magnifique... Péniiiis !!!
Todd et Rod : Magnifique pénis. Amen.

Bart : Hoooo, c’est la pire journée de ma vie.
Homer : La pire journée de ta vie, pour l’instant !

Homer : Hey qu’est-ce qui va pas ?
Bart : Tu veux vraiment le savoir ?
Homer : Evidemment que je veux le savoir, quel père s'intéresserait pas à... UN COCHON QUI A UNE TOQUE !!

Bart : P’pa, mais ça va pas de prendre des poissons avec un piège à insectes !
Homer : Si t’aimais les poissons autant que moi tu voudrais qu’ils meurent avec dignité. Hooouuuu, j’crois bien que j’ai une touche !

Marge : Comment ce porc a pu laisser des traces là haut ?
Homer : Spider-cochon, Spider-cochon ! Y peut marcher au plafond ! Ess’ qu’y peuuuuut faire une toile ? Bien sûr que non, c’est un cochon ! Prends gaaaaaarde Spider-cochon est làààààà !!

spider cochon

[Voyant l’acteur déguisé en abeille embrasser un âne]
Homer
[Au cochon]: Que ça te donne pas des idées hein !
[Ils se regardent]

Homer
: On devrait pit’être s’embrasser on serait plus détendus après.

Marge : Haaa mais ça fuit !
Homer
: Nan c’est pas que ça fuit, c’est que ça déborde.
Marge
: Ce cochon a remplit tout ce silo en l’espace de 2 jours ?
Homer
: Je l’ai aidé.

Marge : Il faut que tu t’en débarrasses et proprement.
Homer
: Ok d’acc’ Marge je vais le faire.
Marge
: Emmène Spider-cochon avec toi.
Homer
: C’est plus Spider-cochon, maintenant c’est Harry Crotteur.

Profeseur Frink : Ecoutez-moi. J’ai une chose importante à vous dire. J’ai mis au point un engin révolutionnaire, une foreuse à jet d’acide qui perce n’importe quoi. Elle est là, juste de l’autre coté du dôme...

Moe : Quoi vous voulez dire qu’on est piégés comme des rats ?
Russ Cargill
: Non, les rats ne se font pas piéger aussi facilement. Vous êtes piégés comme... des carottes.

Marge : Tu as détruit la ville à toi tout seul ?!
Homer
: Tout seul ? C’est fou non ?

Marge : Bart, tu bois du whisky ?
Bart
: J’ai des problèmes.
Marge
: Baaaaaart.
Bart
: C’est promis j'arrête demain !

Homer : Marge, dans toute vie de couple on a l’occasion de dire "j’ai besoin que tu le fasses avec moi", et y’a qu’une seule réponse possible quand on dit ça...
Marge
: ... D’accord Homer, je suis avec toi.

Marge : Il faut se faire discret jusqu'à ce qu’on arrive à Seattle où on préviendra tout le monde qu’ils projettent de détruire Springfield.
Lisa
: Vous ne devriez peut-être pas parler aussi fort.
Marge
: Hoo Lisa tu crois que le gouvernement écoute les conversations de n’importe qui ?
Lisa
: Mais nous sommes des fugitifs ! Il ne faut pas nous faire remarquer jusqu'à Seattle.
Agent de la NSA
: Hey les gars !! J’en ai un !! L’administration a réussi à trouver quelqu’un qui est recherché. OUAAAIIIISSSS !!! SUPER OUAAIISSS !!

Homer : Courez ! Courez ! Courez ! Courez ! Courez ! Courez ! Sautez ! Sautez ! Atterrissez ! Atterrissez ! Dormez ! Dormez ! Courez ! Courez !... Je sais qu’on a eu une dure journée, mais j’suis sûr qu'on peut oublier toutes ces petites misères et...[Les chiens lui sautent dessus] Hooo, pourquoi est-ce que tous ceux que je fouette ils me quittent ?!

Conducteur : Dis-donc, y’a pas quelque chose qui cloche dans ce panneau “sop” ?

Marge : Malgré tout ce qu’il a fait, votre père me manque...
Bart
: Moi aussi... son gros cul aurait fait bouclier !

Marge : Le meilleur baiser de ma vie.
Homer
: Le meilleur baiser de ta vie, pour l’instant.

Publié dans 2006

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article