Inglourious Basterds

Publié le par répliques cultes

Date de sortie cinéma : 19 août 2009 Inglourious-Basterds.jpg
Film déjà disponible en DVD depuis le : 5 janvier 2010
Film déjà disponible en Blu-ray depuis le : 5 janvier 2010
Réalisé par Quentin Tarantino
Avec Brad Pitt, Mélanie Laurent, Christoph Waltz, plus
Interdit aux moins de 12 ans
Long-métrage américain , allemand . Genre : Guerre
Durée : 02h33min Année de production : 2008
Distributeur : Universal Pictures International France

 

Synopsis : Dans la France occupée de 1940, Shosanna Dreyfus assiste à l'exécution de sa famille tombée entre les mains du colonel nazi Hans Landa. Shosanna s'échappe de justesse et s'enfuit à Paris où elle se construit une nouvelle identité en devenant exploitante d'une salle de cinéma.
Quelque part ailleurs en Europe, le lieutenant Aldo Raine forme un groupe de soldats juifs américains pour mener des actions punitives particulièrement sanglantes contre les nazis. "Les bâtards", nom sous lequel leurs ennemis vont apprendre à les connaître, se joignent à l'actrice allemande et agent secret Bridget von Hammersmark pour tenter d'éliminer les hauts dignitaires du Troisième Reich. Leurs destins vont se jouer à l'entrée du cinéma où Shosanna est décidée à mettre à exécution une vengeance très personnelle...

 

Landa : Monsieur LaPadite, je dois dire que c'est toujours avec un grand plaisir que je pratique la langue de Molière. Il se peut néanmoins que je passe à l'anglais pour m'amuser au cours de la discussion, et vous me suivrez. Je crois savoir que vous parlez un anglais tout à fait correct, n'est-ce pas ?
LaPadite : Exact.
Landa : Ma foi, il se trouve que moi aussi. Puisque nous sommes ici chez vous, je vous demande la permission de commencer en français et de passer à l'anglais tout à l'heure.

 

Landa : La particularité qui me rend si efficace comme Chasseur de juifs, c'est, contrairement aux soldats allemands de base, je sais me mettre dans la tête d'un juif, alors qu'eux ne savent pas sortir de leur tête allemande. Enfin, de soldat allemand, devrais-je dire.

 

Aldo : Mais il faut que je vous affranchisse tous, mes jeunes guerriers. Aussitôt que vous passerez sous mes ordres, il y aura une dette sur votre dos, dette que vous aurez envers moi, en personne. Chacun des hommes ici, qui passe sous mes ordres, me doit 100 scalps. Et je les veux, mes scalps. Tous autant que vous êtes, vous me fournirez 100 scalps nazis prélevés sur la tête de 100 cadavres nazis. Jusqu'à en crever, s'il le faut.

 

[Avec son couteau, Aldo vient de graver une croix gammée sur le frond d'un soldat allemand. Donny admire]
Donny : Mon Lieutenant, on n'est pas loin du grand art.
Aldo : Tu sais comment on arrive sur la scène du Carnegie Hall, on s'entraîne !

 

Landa : C'est un bingo ! ... C'est comme ça qu'on dit ? "C'est un bingo" ?
Aldo : On dit juste "Bingo."
Landa : Bingo ! Ce qu'on s'amuse !

 

Landa [tendant son revolver à Aldo] : Voilà, je me livre officiellement à vous, Lieutenant Raine. Nous sommes vos prisonniers.
Aldo : Et mon couteau, je peux le récupérer ?

 

Landa : Pourquoi vous l'avez tué ? J'ai passé un accord avec votre général pour qu'il ait la vie sauve !
Aldo : Ouais, ils ont passé cet accord, mais ils s'en foutent de c'mec. C'est toi qui les intéresse.
Landa : Vous vous ferez fusiller !
Aldo : Oh, j'crois pas, non. Plutôt engueuler. Mais j'commence à en avoir l'habitude.

Publié dans 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article